×

On a vu (et aimé) Wonka

Il devient de plus en rare d’être vraiment attiré par un film de nos jours. Entre les reboots, suites de grandes sagas décevantes, l’originalité n’est clairement plus à l’ordre du jour depuis plusieurs années… Comme le soulignait Wim Wenders à Lyon il y a quelques semaines.

C’est pourtant non sans impatience, mais tout de même avec une crainte, que nous sommes allés voir Wonka au multiplexe Chalon-sur-Saône dimanche soir. Impatience et crainte, car Charlie et la Chocolaterie a vraiment été un film marquant à sa sortie en 2005. La barre avait encore une fois été placée très haute par le maestro Tim Burton. Quasiment vingt ans après, pour les origines de l’excentrique chocolatier Willy Wonka, c’est au tour de Timothée Chalamet (déjà impressionnant dans la version 2.0 de Dune) d’enfiler le costume du chocolatier (après Gene Wilder en 1971 et Johnny Deep en 2005).

Pour résumer brièvement l’intrigue de ce nouveau film autour de l’œuvre de Roald Dahl, on retrouve le jeune Willy Wonka débarquant plein d’espoir dans une ville fictive avec pour seul bagage quelques idées et pièces en poche. Son Objectif ? Ouvrir sa propre boutique en ville. Mais très vite sa naïveté va le mettre dans l’embarras. Pour ne rien arranger, un trio de chocolatier renommé va tout faire pour mettre à mal son projet. Avec l’aide d’amis (parfois inattendus), Willy Wonka va tout faire pour réaliser son rêve et tenir une vieille promesse faite dans son enfance à une personne chère…

En sortant de la salle, on ne peut s’empêcher de faire un parallèle avec Mary Poppins. Car oui c’est sans doute le film musical familial idéal de cette fin d’année, mais avec, et c’est là que se situe la ressemblance avec Mary Poppins, de très beaux messages en toile de fond. On passe par toutes les émotions pendant près de 2h. C’est rythmé, joyeux, émouvant… Bref, le film incontournable à voir pendant les fêtes !

Partager cet article :