×

Tintin en montcellien : une belle curiosité 

Alors ce Noël 2023, un bon cru ? Pour notre part, le père Noël nous a amené cette année un bien étonnant cadeau : Les bijoux de la Castafiore traduit en montcellien : une langue française régionale étant parlée dans le Bassin Minier de Montceau-les-Mines (en Saône-et-Loire). 

Édité (seulement ?) à 3000 exemplaires, cette nouvelle traduction de cette œuvre incontournable d’Hergé sortie en 1963 est très divertissante (que l’on soit initié à cette langue ou non d’ailleurs). Rassurez-vous l’ouvrage contient un lexique très complet pour comprendre son contenu et en savoir plus sur l’origine de ce dialecte.

Les pendouillons d’la Castafiore vient ainsi s’ajouter à la liste des nombreuses traductions nées au fil des années (environs 120 recensées en 2019).

Une véritable prouesse que l’on se devait de souligner tant le travail doit être colossal pour adapter une langue aux planches d’Hergé. Il aura d’ailleurs fallu presque dix ans pour concrétiser ce projet.

En tout cas, bravo à Jean-Pierre et Marie-Claude Valabrègue ainsi que Josiane et Jacques Lamborot pour avoir réussi le pari de traduire cet album mythique de la BD, tout en mettant en avant notre patrimoine.

Ouvrage à retrouver a l’Espace Culturel Leclerc de Montceau-les-Mines.

Court extrait du dessin animé Les Bijoux de la Castafiore et interview de Hergé en 1972 :

Partager cet article :