Entretien avec Marie Molliens de la cie Rasposo

Dans le cadre de son Festival CIRQUE ART ET ESSAI qui a lieu du 3 au 6 octobre prochain à Cercot, Moroges (71) , nous avons rencontré l’actuelle directrice de la compagnie circassienne Rasposo dans ses locaux. Voici le compte rendu de cet entretien.

Bonjour Marie Molliens ! Heureux de vous rencontrer. Tout d’abord, parlez-nous un petit peu de la compagnie.

Enchantée également. Nous sommes une compagnie de cirque théâtre créée en 1987 par mes parents. Pour ma part j’ai repris la direction en 2013.

Depuis combien de temps pratiquez-vous le cirque ?

Comme vous pouvez l’imaginer, je suis tombée dans la marmite quand j’étais petite en quelque sorte (rires). J’ai fait un peu de figuration pour les spectacles de mes parents lorsqu’ils étaient comédiens avant de faire du cirque et puis après j’ai commencé le cirque vers 8-9ans et je n’ai jamais arrêté (rires). J’ai également fait l’école du Cirque Fratellini à Paris avec un grand maître du fil de fer.

Du cirque théâtre ? Vous pouvez nous en dire plus ?

On utilise le langage du cirque pour raconter des histoires ou porter un propos donc ce n’est pas du tout du cirque traditionnel. Nous proposons ce que l’on appelle un cirque contemporain. Ainsi les numéros font partie intégrante d’une mise en scène.

Parlez nous d’ORAISON votre nouvelle création.

Effectivement nous allons jouer en « avant-première » notre nouvelle création ORAISON à Cercot dans le cadre de notre festival CIRQUE ART ET ESSAI et ce avant nos premières véritable représentations à Limoges en novembre 2019. Ce spectacle se déroulera sous un petit chapiteau spécialement aménagé pour cette création. Nous aurons pour ce spectacle une petite formation avec quatre artistes sur scène (une musicienne et trois circassiens).

De quoi parle t-il ce spectacle ?

Dans celui-ci, nous convierons le public à une prière. Nous allons les emmener sur des des espaces de précautions poétiques afin de rallumer nos lumières intellectuelles poétiques.

Combien de temps a été nécessaire à la création d’ORAISON ?

On a commencé le travail en 2017 où on avait réalisé une sortie de résidence lors de notre premier festival « Les Effrontés » qui s’est terminée par une présentation de quinze minutes au public qui nous a permis de voir où on avait envie d’aller. Suite à cela il y a eu tout un travail de recherche scénographiques etc…

Combien de temps durera votre tournée avec ORAISON ?

Nos spectacles ont en général une « durée de vie » de 3 ans, donc on peut imaginer qu’ORAISON tournera jusqu’en 2022 et puis à ce moment là nous retourneront en création sous notre grand chapiteau ici à Cercot.

Justement pourquoi avoir choisi de s’installer ici à Cercot près de Moroges en Saône-et-Loire ?

A vrai dire, c’est plutôt le hasard. Vous savez, vous êtes ici en fait dans la maison familiale qui s’est transformée en chef-lieu de la compagnie avec tout notre matériel. Mais c’est vrai que c’est également un endroit idéalement situé puisque central en France, ce qui nous permet par exemple d’accéder rapidement à l’autoroute à Chalon-sur-Saône pour nos tournées sur l’Hexagone et en Europe.

C’est la première fois que vous faites un festival en automne c’est bien cela ? C’est important pour vous de le faire ici à Cercot ?

Tout à fait. Nous essayons d’avoir des rendez-vous régulier ici. Même si nous mettons plus l’accent sur nos tournées. On tient à ces spectacles localement car on a un public qui nous attend ici à Cercot.

Parlez-nous du « dispositif » mis en place pour votre festival CIRQUE ART ET ESSAI. Vous avez plusieurs chapiteaux c’est bien cela ?

Effectivement, on a implanté nos deux chapiteaux pour notre festival à venir. Nous ferons donc nos avant-premières dans le petit chapiteau et puis dans le grand chapiteau on accueillera des invités qui sont des personnes avec qui nous avons déjà travaillé. Ce sera un laboratoire où le public découvrira des spectacles sous une forme disons non conventionnelle.

Le programme est alléchant en tout cas ! Merci pour cet entretien.

Merci à vous !