C’est parti pour la cinquième édition de Jazz Session. Après Besançon (25), Chalon-sur-Saône (71), Belfort (90) et Dijon (21), rendez-vous le 4 février 2022 pour une nouvelle édition à Lons-le-Saunier (39). Au programme :

16h | FORUM – DARIUS CLUB : « le recours à l’image dans la présentation des projets musicaux : incontournable ou fausse bonne idée ? »

20h | CONCERTS – LE BŒUF SUR LE TOIT : Rose Radio, Bugala Quartet, Segment et DEL Trio

FORUM

16h – 18h30 | DARIUS CLUB

Le recours à l’image dans la présentation des projets musicaux : incontournable ou fausse bonne idée ?

Captations, teasers… Depuis plusieurs années, le recours à l’image pour présenter son projet artistique semble devenir la norme, pour susciter l’intérêt (souvent de manière juste et intelligente) afin de « vendre » son spectacle.

Mais cet assujettissement du son par l’image ne dessert-il pas la musique ? Ce recours systématique aux formats audiovisuels ne tronque-t-il pas l’essence même d’une œuvre musicale, contrairement à un regard, mais surtout à une oreille avisée, convoqués lors d’une expertise en live ? Quelle est la plus-value apportée par cette représentation visuelle de l’œuvre sonore ? 

Enfin, cette profonde mutation numérique n’engendre-t-elle pas des inégalités entre les projets artistiques ?

Regards croisés d’artistes, agents/producteurs et diffuseurs

Rencontre modérée par Arnaud Merlin, producteur à France Musique et président du CRJBFC.

Inscriptions :

en ligne www.crjbourgognefranchecomte.org

ou par mail contact@crjbfc.org

SHOWCASES

20h | GRANDE SALLE DU BŒUF SUR LE TOIT

/// Rose Radio | Olivier Py (saxophones), Tom Juvigny (guitare électrique), François Merville (batterie)

ROSE RADIO puise dans le répertoire des standards du jazz ayant notamment fait gloire dans les comédies musicales de Broadway. Les mélodies choisies apparaîtront comme des réminiscences de cette musique, à la manière d’un parfum dont la sensation suscite les souvenirs. Les éléments de mémoire des chansons offriront matière à générer des formes musicales ouvertes, où l’improvisation est source d’évasion.

/// Bugala Quartet | Caroline Bugala (violon)Tom Moretti (batterie)Christopher Peyrafort (guitare), Victor Pierrel (basse)

Le Bugala Quartet propose un jazz ouvert aux musiques du monde (Inde, Afrique), mêlant le rock, la funk, la fusion festive à des phrasés parfois be-bop. Le violon, la guitare, la basse et la batterie se taquinent, se suivent et se soutiennent dans une écoute et un dialogue constant. L’alliance des sons outrepasse la barrière des mots et raconte des histoires qui ne cessent de surprendre.

/// Segment | Antonin Néel (piano), Jean Waché (contrebasse), Victor Prost (batterie)

En s’inspirant de grands trios tels Brad Mehldau trio, Vijay Iyer trio, ou encore The Bad Plus, Segment se réapproprie cette instrumentation bien connue du jazz en privilégiant les sonorités acoustiques, l’interaction ludique et la cohésion de groupe. Au cours de leurs compositions, faisant découvrir à l’auditeur les sonorités insoupçonnées du piano préparé ou d’une percussion atypique, thèmes et improvisations se succèdent avec fluidité et élégance, tel le mouvement d’une goutte d’encre dans l’eau. 

/// DEL Trio | Bruno Delanchy (orgue), Sangoma Everett (batterie), Jérôme Lefebvre (guitare)

DEL pour Delanchy, Everett, Lefebvre. Résidant tous les trois dans le Jura, cette proximité leur a permis de cimenter le son du trio. Une formule instrumentale où chaque musicien s’exprime avec plénitude. Le public entendra une musique mélodieuse puissamment soutenue par les tambours de Sangoma Everett. Le trio rendra hommage à John Abercrombie et John Scofield, deux jazzmen qui ont porté la formule orgue-guitare-batterie à son expression la plus moderne.