Angoulême 2019 : rencontre avec Anthony Combeau du studio 2minutes

Notre week-end à Angoulême dans le cadre du Festival International de la BD a démarré sur les chapeaux de roues avec un premier interview du directeur du studio d’animation 2Minutes. Son équipe et lui ont travaillé sur de nombreux projets de dessin animé comme les aventures de l’Ane Trotro par exemple.

Bonjour Anthony Combeau. C’est un plaisir de vous rencontrer. Parlez-moi plus en détail du studio 2Minutes.

Bonjour ! 2Minutes est un studio d’animation principalement spécialisé séries et de plus en plus long-métrage. Il est historiquement implanté depuis 2000 sur Paris, son siège social, et est dédié au développement de projets d’animation et leur négociation auprès des diffuseurs et producteurs.

Je dirais que notre rôle est triple puisque l’on peut être à la fois prestataire technique, lorsque l’on nous confie une tâche spécifique (animation, mise en couleur…), coproducteur, voir même, comme c’est le cas de plus en plus, producteur !

Pour ma part, je suis le directeur du studio Angoumois qui rassemble une cinquetaine de personnes et qui a ouvert en 2003.

Nous disposons de studios à Montréal (ouvert en 2004), en Chine (2009) et depuis 2017 à Saint Paul à La Réunion ce qui est bien commode (rires)

J’imagine ! Sur quels types de projets votre studio travaille-t-il exactement ?

Notre premier long-métrage d’animation a été Papa Raconte, l’adaptation de la BD de Lewis Trondheim. Ensuite, il y a eu Tout en haut du monde de Rémi Chayé.

C’est un super réalisateur plutôt art et essai ce qui a permis de raconter de vraies belles histoires. Plus récemment, nous avons travaillé sur Zombilenium de Arthur de Pins et Alexis Ducord.

En ce moment, nous travaillons sur de nombreux projets différents comme le nouveau film de Rémi Chayé intitulé La jeunesse de Calamity Jane ou bien encore Enerst & Rebecca que nous avons justement présenté cette année au festival d’Angoulême lors d’une conférence de presse.

Justement, parlez-nous plus en détail de votre nouvelle série Enerst & Rebecca

Cela fait deux ans que nous travaillons sur ce projet et cela devrait être finalisé cet été. Tout a été réalisé entre Paris et Angoulême. Le principal a été fait chez nous, mais la direction des storyboards et les références décors sont restés localisé sur la capitale. Sur Angoulême nous avions sur place l’assistant-réalisateur, le directeur d’animation et régulièrement le réalisateur pour guider notre équipe. Nous avions une partie de l’animation, tout le compositing, toute la direction technique et également tout l’encadrement de la production. A noter que la phase sonore (voix, sound design, musique d’ambiance et le mixage) a été gérée par Média Valley car c’est la seule phase de fabrication que l’on ne fait pas chez 2Minutes.

Est-ce que vous avez constaté des changements dans votre métier au fil des années ?

Bien sûr ! Vous savez, dans les années 80, le format « standard » c’était 26 épisodes de 26 minutes, aujourd’hui des médias et écrans se sont ajoutés (ordinateurs, tablettes…) et l’on se rend compte que l’attention des enfants est bien plus faible qu’à l’époque. Il nous a fallu trouver des durées qui permettent à la fois de raconter des histoires et maintenir leur attention. C’est pourquoi nous privilégions désormais le format 7 ou 13 minutes.

Très intéressant, merci pour d’avoir répondu à nos questions !

Ce fut un plaisir.